Amazonie
  • Brésil
    Lula a été élu président de la République brésilienne le 6 octobre 2002. 6 ans après, son bilan est en demi-teinte. La démission récente de sa ministre de l’Environnement l’illustre. Marina Silva, la charismatique ministre de l’Environnement du Brésil, a remis sa démission à Lula en mai dernier. Même si elle s’est abstenue de critiques ouvertes, elle est le premier membre de l’équipe Lula à démissionner clairement pour raisons politiques depuis (...Lire la suite)
    Thomas Coutrot | 2 janvier 2009
  • Amérique du Sud
    L’Amazonie est un ensemble de milieux tropicaux qui occupe plus de 7,5 millions de kilomètres carrés sur huit pays (Brésil, Bolivie, Equateur, Colombie, Pérou, Venezuela, Guyana et Surinam) et un territoire (la Guyane française). Deux grands bassins existent sur cette superficie : celui du fleuve Amazone proprement dit, le plus grand, et celui du fleuve Tocantins, plus petit. Même si le paysage dominant se compose de forêts tropicales humides, la région n’est pas homogène ; (...Lire la suite)
    Eduardo Gudynas | 31 janvier 2008
  • Brésil
    « Je me sens comme Prométhée », confie Lucio Flavio Pinto, un journaliste qui personnifie un exemple radical de média alternatif dans la ville septentrionale de Belém, capitale de l’État brésilien du Para et principale porte d’entrée de l’Amazonie. Trente-deux procès judiciaires, des menaces de mort et des agressions physiques sont le résultat de ses dénonciations dans le Jornal Pessoal (Journal personnel) qu’il publie tous les quinze jours depuis 1987. Ses cibles (...Lire la suite)
    Mario Osava | 5 septembre 2007
  • Lorsque le président Rafael Correa a affirmé, il y a deux ou trois jours, qu’en réclamant un moratoire sur les activités pétrolières les écologistes prétendaient retourner à l’époque des cavernes, il ne faisait que reprendre les paroles de ceux qui, des années durant, ont façonné ce pays dépendant que nous avons et le maintiennent en l’état. Le problème est que, cette fois, il a fait une telle déclaration au moment où la presse internationale sonnait l’alerte à cause (...Lire la suite)
    Esperanza Martinez | 13 avril 2007
  • De nos jours, le développement d’infrastructures au nom de l’intégration économique régionale est l’une des menaces les plus grandes qui pèsent sur la durabilité environnementale et la justice sociale. L’initiative d’Intégration de l’Infrastructure régionale en Amérique du Sud (IIRSA) en est un exemple. L’IIRSA propose une série de grands projets de haut risque qui auront pour conséquence un endettement considérable, en plus d’introduire des (...Lire la suite)
    | 6 avril 2007
  • Le Brésil est le huitième plus grand pollueur de la planète en matière d’émissions de gaz à effet de serre et le troisième des pays en développement, après la Chine et l’Inde. À l’inverse de la plupart des pays développés et de nombreux pays en développement, les émissions de gaz à effet de serre du Brésil proviennent davantage du modèle d’utilisation des sols et des forêts que du secteur énergétique. En cause d’abord, la déforestation de l’Amazonie, mais (...Lire la suite)
    André Santos Pereira , Emilio Lèbre La Rovere | 27 mars 2007
  • Au Brésil, l’adoption d’une nouvelle matrice énergétique par le biais de l’agriculture, présente chaque jour dans les médias, remporte de plus en plus l’adhésion de la société et vient donner une justification économique au développement de la campagne. Très vite, la production de carburants commence à concurrencer la production d’aliments dans l’affectation des terres. Ce changement de la perception sociale devient très évident dans les nombreux (...Lire la suite)
    Camila Moreno | 22 février 2007
  • Amérique du Sud
    Même si l’intégration régionale est le point principal à l’ordre du jour de l’agenda politique sud-américain, des plaies encore ouvertes empêchent d’approfondir ce débat. Parmi les questions oubliées, il y a notamment l’occupation d’Haïti par des troupes de maintien de la paix de l’Organisation des Nations Unies (ONU), sous les directions militaire du Brésil et politique du Chili, ainsi que la présence armée états-unienne, tant avec des troupes (...Lire la suite)
    Carlos Tautz | 10 janvier 2007
  • Le projet de l’agrobusiness s’est intensifié à partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec ladite Révolution verte. De grandes industries d’armement ont cherché des alternatives pour maintenir les gros profits réalisés durant la période du conflit et ont trouvé dans l’agriculture une manière d’employer tous les moyens technologiques utilisés dans la guerre et de continuer sur le marché. Une agriculture au service des intérêts de groupes capitalistes (...Lire la suite)
    Silvia Adoue | 26 décembre 2006
  • Le projet « Intégration de l’Infrastructure Régionale Sud-Américaine » (IIRSA), qui est mis en oeuvre en silence, est le plan le plus ambitieux et le plus exhaustif d’intégration de la région au commerce international. S’il était complètement mené à son terme, il réussirait à connecter les régions où se trouvent les ressources naturelles (gaz, eau, pétrole, biodiversité) aux grandes villes et ces deux types de zones aux principaux marchés du monde. Le 31 août et le 1er (...Lire la suite)
    Raúl Zibechi | 15 septembre 2006
  • Remontée de l’Orénoque jusqu’à la bouche du Casiquiare
    Samariapo, Etat d’Amazonas - C’est donc ici que la route s’achève. A partir de Samariapo, port minuscule situé à 40 miles au sud de Puerto Ayacucho, il n’y a plus moyen de voyager en voiture. A partir de maintenant, il n’y a plus que des bateaux, ou pour les plus chanceux, des avions. C’est ici que débutera mon voyage, presque une expédition pour San Carlos de Rio Negro, à environ 1 000 miles plus loin au sud. Le voyage durera huit jours. Huit jours de (...Lire la suite)
    Jeroen Kuiper | 4 juillet 2006
  • Naviguer vers le sud sur le Casiquiare et le Rio Negro
    L’état de l’Amazonas au sud du Venezuela est la partie la moins explorée du pays. Parcourir les rivières de l’Amazonas relève toujours de l’expédition. Ceci est la seconde et dernière partie du récit sur l’Amazonas qui parle d’un canal unique en son genre, du fameux peuple Yanomami et des politiques d’aujourd’hui. Quelques kilomètres après Tamatama, notre bateau arrive au niveau où l’Orénoque laisse de côté environ un tiers de son (...Lire la suite)
    Jeroen Kuiper | 4 juillet 2006
  • La Communauté sud-américaine des nations (CSN) est une initiative non encore matérialisée qui a accompli officiellement en décembre dernier sa première année d’existence. Le sous-continent sud-américain est une des zones les plus riches de la planète en termes de biodiversité. Après un demi-millénaire de pillage des ressources naturelles du sous-continent américain par les puissances coloniales et néo-coloniales, les jeunes républiques de la région (qui n’ont pas encore 200 (...Lire la suite)
    | 14 juin 2006
  • Brésil
    « La protection de l’environnement a été reléguée au second plan dans l’actuel gouvernement, parce que le président Lula persiste à dire, tout comme les exploitants de bois, les grands propriétaires terriens et les exploitants miniers, que l’environnement ne doit pas freiner la capacité de développement économique. Cette position engendre de nombreuses distorsions, dont l’une est d’oublier de penser au futur pour penser aux intérêts et aux bénéfices économiques (...Lire la suite)
    José Pedro S. Martins | 15 mai 2006
  • Un des « poumons du monde » aux enchères
    Ce sont cinq millions de kilomètres carrés qui feront l’objet d’appels d’offre pour leur exploitation. Le gouvernement dit qu’ainsi il protège la zone des appropriations illégales. Ses critiques affirment que l’Etat ne saura pas comment contrôler le commerce. Certains l’appellent le « grand legs » du président Lula pour l’Amazonie. D’autres la considèrent comme un don de la forêt au capital privé, surtout le capital étranger. Ainsi, la (...Lire la suite)
    Eleonora Gosman | 15 mai 2006
  • Le gazoduc sud-américain qui traversera l’Amazonie pour transporter du combustible depuis la mer des Caraïbes jusqu’au Rio de la Plata [entre l’Uruguay et l’Argentine] est encore un rêve, mais les soudures de ses tubes laissent déjà entrevoir des problèmes économiques, politiques et environnementaux. Le projet consiste à transporter du gaz par des tuyauteries, depuis des gisements situés dans la zone sud des Caraïbes et sur la côte Atlantique du Venezuela, vers le (...Lire la suite)
    Humberto Marquez | 14 mars 2006
  • Brésil
    Au début du XXIe siècle, le rêve d’Henry Ford d’une recomposition de la nature tropicale selon la logique de la production industrielle semble avoir eu plus de succès au Brésil que le fordisme industriel. Avec les ressources de gestion de la nature fournies par l’ingénierie forestière, des plantations d’arbres pour l’usage industriel -en général des eucalyptus et des pins- s’étendent dans les régions tropicales (où leur croissance est plus rapide que dans (...Lire la suite)
    Héctor Alimonda | 1er février 2006
  • Entretien avec Mauro Antônio Moraes Victor
    Dans un entretien exclusif, Mauro Antônio Moraes Victor, chercheur dans la région amazonienne et membre de la Société brésilienne pour le progrès de la science (SBPC), estime que la société brésilienne ignore la situation actuelle de la forêt. « L’aggravation de la situation vient tout juste d’être mise à nue, car avec la sécheresse, la société a fini par connaître la réalité ». Pour Moraes, il n’a jamais existé de politique de préservation pour la région, où les (...Lire la suite)
    José Damião Vasconcelos | 28 décembre 2005
  • Comme l’ont fait avant eux les Boliviens dans leur pays, les Équatoriens contestent le fait que les sociétés pétrolières internationales se taillent la part du lion et n’apportent aux régions dont est extrait l’or noir tant convoité, que pollution environnementale, sous-développement et pauvreté. La grève qui a éclaté dans les provinces amazoniennes de Sucumbios et de Orellana, d’où est extrait le pétrole depuis plus de 35 ans, et qui a atteint son point (...Lire la suite)
    Eduardo Tamayo G. | 10 novembre 2005
  • Les indigènes Shuar et Achuar sont des ennemis traditionnels. Cependant, ces dernières années, ces tribus de la forêt amazonienne de l’Est de l’Equateur, l’Oriente, se sont unies pour protéger leurs terres de l’exploitation pétrolière. Avec l’appui de la Fondation Overbrook, l’organisation Amazon Watch, basée à San Francisco, aide ces deux groupes dans leur lutte pour éviter l’arrivée de Burlington Resources, entreprise de gaz et de pétrole de (...Lire la suite)
    Katiana Murillo , Melissa Krenke | 21 octobre 2005

0 | 20

RISAL.info - 9, quai du Commerce 1000 Bruxelles, Belgique | E-mail : info(at)risal.info