Luis Hernández Navarro

Journaliste mexicain du quotidien La Jornada.

Voir en ligne : La Jornada

  • Venezuela
    Teodoro Petkoff, une gauche comme il faut
    La presse internationale a un faible tout particulier pour Teodoro Petkoff. Chaque fois qu’un média hors du Venezuela veut publier une déclaration contre Hugo Chavez, il interviewe l’ex-guérillero et ex-communiste. Ça ne loupe jamais. Et Petkoff dit ce que les médias veulent entendre. Teodoro Petkoff est l’exemple vivant de comment la droite veut que soit quelqu’un de gauche. Les (...)
    La Jornada | 20 janvier 2009 | Lire la suite
  • Mexique
    Paradoxes de la dévastation rurale
    Curieuse ironie. La principale marchandise d’exportation rurale, la plus rentable, celle qui rapporte le plus de devises au pays, est la seule qui n’a pas été négociée dans l’Accord de Libre-Échange Nord-Américain (ALENA). La force de travail que constituent les migrants est restée hors de l’accord commercial. Elle a énormément augmenté depuis sa signature. Elle ne bénéficie (...)
    La Jornada | 8 novembre 2007 | Lire la suite
  • Mexique
    Résistance et répression à Oaxaca
    Oaxaca est un état plein de problèmes sociaux. Centre touristique du Sud du Mexique, ses enclaves sont entourées de quartiers miséreux soutenus par les remesas, l’argent envoyé par les travailleurs migrants. Sur son territoire sont à l’ordre du jour des luttes pour la terre, des affrontements avec les caciques et les coyotes [passeurs, ndlr], des disputes pour les conseils communaux, des (...)
    IRC Programa de las Américas | 9 octobre 2006 | Lire la suite
  • Le Venezuela : sortir de la dévastation néo-libérale
    Plus l’opposition vénézuelienne vocifère contre Hugo Chávez, plus son leadership se consolide. Plus on dit du mal à l’extérieur sur le président, plus son influence augmente en Amérique latine. Son taux d’acceptation au Venezuela, selon les derniers sondages, avoisine les 70%. Ses adversaires expliquent le succès de son administration comme le résultat exclusif de la prospérité pétrolière et (...)
    La Jornada | 10 août 2006 | Lire la suite
  • Mexique
    La « Commune de Oaxaca »
    Il y a des luttes sociales qui préfigurent des conflits de plus grande envergure. Elles sont un signal d’alarme qui donne l’alerte sur de graves problèmes politiques sans solution dans un pays. Les grèves de Cananea et de Río Blanco constituent un des antécédents reconnus de la Révolution mexicaine de 1910-1917. La révolte de 1905 en Russie montra le chemin qui, 12 ans plus tard, fut parcouru par les (...)
    La Jornada | 3 août 2006 | Lire la suite
  • Election présidentielle du 2 juillet 2006
    Mexique : l’ombre de 1988
    Le 2 juillet, les dés électoraux ont été pipés en faveur de Felipe Calderón. Depuis le pouvoir, la droite a commis un coup d’État technique. Non seulement les élections ont été inéquitables, mais elles ont été truquées. Toutes les ressources du gouvernement fédéral, licites et illicites, ont été utilisées pour favoriser le porte-drapeau du Parti d’Action Nationale (PAN). Ce dernier a eu recours à (...)
    La Jornada | 18 juillet 2006 | Lire la suite
  • Evo Morales : biographie d’une lutte
    Juan Evo Morales, président élu de Bolivie, s’est entretenu le 9 janvier dernier, à Pékin, avec le chef de l’État chinois, Hu Jintao. Il ne portait pas de cravate ni de costume. La « Chine », a dit le Bolivien, est un « allié politique et idéologique » de son pays. Quelques jours auparavant, il avait commenté à des dirigeants du Parti Communiste du dragon asiatique, que, durant sa jeunesse, il avait (...)
    La Jornada | 22 février 2006 | Lire la suite
  • La Banque mondiale, le Mexique et l’eau
    La Banque mondiale (BM) a une longue expérience dans le financement de projets hydrauliques au Mexique. Depuis qu’elle a conclu, en 1972, la première convention pour élaborer le Programme national hydraulique de 1975 jusqu’à la récente proposition (encore non approuvée) Appui pour la modernisation du secteur de l’eau et de l’assainissement, l’institution multilatérale a pris part (...)
    La Jornada | 4 août 2005 | Lire la suite
  • Venezuela : les paradoxes d’une réforme agraire
    La réforme agraire d’Hugo Chavez est un défi lancé à la Banque mondiale et aux pouvoirs oligarchiques nationaux. Mais elle est également un exemple des « paradoxes d’une révolution qui, tout en ayant le contrôle du vieil appareil d’Etat, ne jouit pas d’un rapport de forces clairement favorable dans de nombreuses régions et couches sociales ». Luis Enrique Perez n’a pas vécu assez (...)
    15 juin 2005 | Lire la suite
  • Vers un Al Jazeera latino-américain ?
    En Amérique latine, le débat est intense sur la nécessité de disposer de canaux de télévision étatiques ou publics qui s’opposent au contenu des informations des grands consortiums médiatiques privés. Lors de la Rencontre internationale d’intellectuels et d’artistes pour la défense de l’Humanité qui a eu lieu à Caracas, on a débattu avec ferveur de la nécessité de disposer d’un Al (...)
    La Jornada | 22 décembre 2004 | Lire la suite
  • Gangs de la mondialisation
    Maras, galladas, pandillas, clicas, chapulines, cholos, bandas sont quelques-uns des noms connus pour désigner ces groupes de jeunes des quartiers marginaux des grandes villes qui font tant parler d’eux en Amérique du Nord et centrale. Leur puissance a atteint des proportions notables. Il y a quelques jours le gouvernement salvadorien a même proposé une trêve aux maras pour les fêtes de fin d’année. (...)
    La Jornada | 16 décembre 2004 | Lire la suite
  • Amérique centrale : café, cercueils et transgéniques
    Février 2003. Dans un hôpital situé dans l’ouest de El Salvador - raconte le quotidien Noticias del Café -, Adán Domínguez lutte contre une grave malnutrition. Adán partage la salle avec 32 autres bébés qui, comme lui, se trouvent au bord de la mort. Tous sont nourrissons, fils et filles de petits producteurs de café, d’ouvriers agricoles qui travaillent dans la récolte de cet aromate. Affamés, (...)
    La Jornada | 9 décembre 2004 | Lire la suite
  • « Faire l’Amérique » dans le style néolibéral
    La nouvelle conquête espagnole
    L’expression « faire l’Amérique » ("hacer la América") était employée pour qualifier ceux qui cherchaient à faire fortune sur le nouveau continent. Elle signifie aujourd’hui s’enrichir ou se forger une bonne position. C’est justement ce à quoi sont parvenus en un peu moins d’une décennie, les intérêts espagnols en Amérique latine, à coup de bonnes relations avec les élites (...)
    La Jornada | 8 décembre 2004 | Lire la suite
  • Chiapas : autonomie sans autorisation
    En 1994, Oventic était à peine une communauté rurale peu peuplée proche de chefs lieux municipaux d’importance comme San Andrés. Dix ans plus tard, cette localité s’est transformée en un centre urbain doté d’une école secondaire, d’un hôpital orné de fresques et de coopératives. C’est aussi le siège d’un des "conseils de bonne gouvernance" des Zapatistes. Oventic est une des (...)
    La Jornada | 18 septembre 2004 | Lire la suite
  • Vía Campesina : une histoire de survivants
    Aujourd’hui, 14 juin, la quatrième conférence internationale de la Vía Campesina a été inaugurée dans la ville brésilienne de Sao Paulo. Mouvement international qui coordonne des organisations paysannes, de petits et moyens producteurs ruraux, d’ouvriers agricoles, de femmes des campagnes et de communautés indigènes d’Asie, d’Afrique, d’Amérique et d’Europe, la Vía Campesina (...)
    La Jornada | 21 juin 2004 | Lire la suite
  • L’altermondialisme mexicain
    L’altermondialisme au Mexique a une capacité de mobilisation limitée. Depuis février 2001, durant la rencontre régionale du Forum économique mondial, réalisée à Cancún, ses forums alternatifs et ses appels à participer aux protestations ont connu peu de succès en termes d’assistance. Son impact sur la société mexicaine a été faible jusqu’à présent. C’est un fait qui ne laisse pas (...)
    16 juin 2004 | Lire la suite
  • Sommet UE - Amérique latine
    Le sommet de Guadalajara
    La troisième est la bonne. Il y a d’abord eu Monterrey et ensuite Cancún. A Guadalajara, le gouvernement mexicain espère effacer les défaites qu’il a essuyées. Après les deux échecs retentissants de sa diplomatie au cours des réunions internationales organisées sur le territoire national, à Los Pinos on a allumé des bougies pour que le troisième sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de (...)
    La Jornada | 26 mai 2004 | Lire la suite
  • Zapatisme, altermondialisme & solidarité internationale
    Que faire après dix ans de lutte ?
    L’irruption des zapatistes sur la scène politique a fasciné nombre de militants. Elle allait bientôt déclencher un mouvement planétaire : celui de l’altermondialisation. "Nous avons un rêve. Dans ce rêve, nous sommes nés le 1er janvier 1994, aux côtés des zapatistes", nous a dit un jour Luca Casarini, figure de proue de l’altermondialisme et porte-parole du groupe italien des Tute Bianche (...)
    11 janvier 2004 | Lire la suite
  • Après la Marche à la ville de Mexico
    EZLN : La force du silence
    Face à la confusion et au bruit du "gouvernement du changement" de Vincente "BerlusFox" - comme il est appelé par certains médias - les Zapatistes ont, jusqu’à maintenant, décidé de s’exprimer avec la force du silence. Depuis le 1er mai 2001, quand ils émirent un communiqué discréditant la réforme indigène approuvée par le Congrès fédéral, l’EZLN ne s’est plus adressé publiquement à la (...)
    La Jornada | 9 juillet 2002 | Lire la suite