Herton Escobar
  • Contrebandiers et laboratoires pharmaceutiques avides de profits
    Les "biopirates" de l’Amazonie s’en mettent plein les poches au Brésil
    Le trafic de semences végétales ou de venin de mygale peut rapporter gros. Le Brésil ne sait plus comment lutter contre ces contrebandiers qui approvisionnent les laboratoires pharmaceutiques avides de nouveaux produits. Joaquim Thiem, un Allemand qui, soi-disant, visitait l’Amazonie, a été arrêté en possession de vingt et une semences végétales, fin août, à son retour d’excursion dans le parc (...)
    12 octobre 2003 | Lire la suite