Renaud Lambert

Journaliste, membre d’Action critique médias (ACRIMED), collaborateur du Monde diplomatique.

  • Médias
    Filtres et alambics de l’information sur le référendum du 2 décembre au Venezuela
    Qu’ils soient, à des degrés divers, plutôt hostiles ou favorables aux transformations en cours au Venezuela et à la politique suivie par le gouvernement de ce pays, ou même plus ou moins indifférents, les lecteurs-auditeurs-téléspectateurs français sont-ils informés ou désinformés ? Et comment ? Le traitement médiatique de la victoire du « non » au référendum constitutionnel du 2 décembre au Venezuela (...)
    Action-Critique-Médias (ACRIMED) | 10 décembre 2007 | Lire la suite
  • Médias
    Cinq minutes de procès contre Hugo Chávez sur Canal +, cinq minutes de désinformation
    Si l’on en croit nombre de commentateurs, la victoire du « non » au référendum du 2 décembre 2007 sur la réforme de la Constitution au Venezuela aurait signé la défaite d’un projet de dictature et celle d’un dictateur. Un dictateur qui a pourtant soumis, lui, les transformations de la Constitution à référendum ; une dictature dans laquelle le prétendu dictateur et ses soutiens s’inclinent (...)
    Action-Critique-Médias (ACRIMED) | 6 décembre 2007 | Lire la suite
  • Le FMI en Amérique latine
    Quand l’arme économique s’enraye...
    Il fut un temps où, sous couvert de guerre froide et de « lutte contre le communisme », les Etats-Unis n’hésitaient pas à déployer leurs troupes dans les différents pays de leur « arrière-cour » latino-américaine. Mais, rien n’est éternel... Bien qu’il s’avérât un outil efficace, le « gros bâton » américain s’adaptait mal au nouvel air du temps, celui d’une conversion (...)
    Fal Magazine | 18 mai 2007 | Lire la suite
  • Amériques
    Figures de l’impérialisme américain en Amérique latine : la rupture pour ne rien changer
    En Amérique latine, « près d’une personne sur quatre vit avec moins de 2 dollars par jour (...). Bien des enfants ne terminent pas l’école primaire. Bien des mères n’ont jamais vu de médecin. À une époque de prospérité et de croissance, ceci est un scandale. C’est aussi un défi. » Simon Bolivar « a réussi à venir à bout d’un pouvoir colonial (...). Nous sommes les enfants de ce (...)
    Utopie critique | 14 mai 2007 | Lire la suite
  • La Vega : une « école bolivarienne »
    Nourrir les enfants à l’école. L’ambition du gouvernement se heurte aux immenses besoins de la population. Les hauteurs de La Vega, un quartier du sud-ouest de Caracas. De part et d’autre de la crête, les maisons s’accrochent au flanc de la colline. Des briques, parfois. Du plastique et du bois, plus souvent. Régulièrement, une coulée de boue en emporte quelques-unes en bas, tout en (...)
    Le Courrier | 30 novembre 2006 | Lire la suite
  • « Révolution dans la révolution »
    La participation populaire bouscule le « vieil Etat » vénézuélien
    Impliqué dans le coup d’Etat contre M. Hugo Chávez, en 2002, M. Manuel Rosales sera le candidat unique de l’opposition à l’élection présidentielle - et démocratique - du 3 décembre prochain. Néanmoins, le 18 août, M. John Negroponte, directeur du renseignement national américain, a annoncé la nomination d’un « chef de mission spécial » pour les opérations de renseignement sur le Venezuela (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 21 novembre 2006 | Lire la suite
  • Venezuela
    Villa León : la démocratie participative à l’épreuve des clivages sociaux
    Pour encourager la participation populaire, Caracas a institué l’an dernier des conseils communaux. Reportage dans un quartier symbolique des fractures vénézuéliennes. « Au début, je voulais planter des arbres de part et d’autre de la place, avec des fleurs au milieu. Mais bon, il n’y a personne pour me donner un coup de main... » Cela fait deux ans que José G. Masciangioli habite dans le (...)
    Le Courrier | 13 novembre 2006 | Lire la suite
  • Telesur : le « Sud » s’arme pour renverser le monopole médiatique du « Nord »
    Le Sud en a rêvé, Chávez l’a fait. Depuis mai 2005, sous l’impulsion du Venezuela, quatre pays d’Amérique latine, ont lancé une chaîne de télévision dont l’ambition est de bientôt être reçue à travers le monde. Simple petit caillou dans la chaussure des grands groupes de communication de la région - pour l’instant -, l’existence même de Telesur est déjà source de sueurs (...)
    Action-Critique-Médias (ACRIMED) | 31 janvier 2006 | Lire la suite
  • Les OGM, une arme contre les paysans
    Main basse sur les terres du Paraná brésilien
    Depuis l’Argentine, le soja transgénique franchit les frontières, envahissant le Paraguay et, en contrebande, l’Etat du sud du Brésil frontalier de ces deux pays, le Paraná. Les OGM sont utilisées aux dépens des petits producteurs et créent de nouvelles formes de dépendance. Se profile ainsi un modèle, rejeté par les paysans latino-américains, de monoculture industrielle contrôlée par les (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 15 janvier 2006 | Lire la suite
  • ALCA : résistance au projet de Zone de libre-échange des Amériques
    Des promesses à la réalité, le libre-échange perd son fard
    « Si l’administration Clinton ne profite pas de l’attitude favorable aux concepts de marché libre et de démocratie dans la région aujourd’hui, les pays d’Amérique latine pourraient devenir de plus en plus sceptiques face aux politiques libre-échangistes des Etats-Unis. Ceci pourrait aboutir à des retours de bâton de type socialistes et anti-démocratiques dans la région », (...)
    11 novembre 2005 | Lire la suite
  • Entretien avec le gouverneur du Parana, Roberto Requião
    « Que sommes-nous, nous autres Brésiliens ? Un marché ou une nation ? »
    Figure « montante » de la gauche brésilienne, décrit comme « celui qui s’oppose aux multinationales » par le magazine Caros amigos, présent aux côtés d’Hugo Chávez lors du dernier Forum social mondial de Porto Alegre, Roberto Requião, gouverneur du Paraná, estime que le scandale de corruption qui secoue actuellement le gouvernement Lula pourrait porter un coup fatal au PT, le parti dont le président (...)
    27 octobre 2005 | Lire la suite
  • Venezuela : médias contre médias
    « Vous ne pouvez impulser un changement social si la parole est monopolisée par l’autre . » Dans le contexte de révolution démocratique que connaît le Venezuela, la question des rapports entre médias et société se pose avec une acuité toute particulière. Les médias traditionnels privés , et notamment les cinq grandes chaînes de télévision du pays - Venevisión, RCTV, Globovisión, Televen et CMT -, donnent (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 28 septembre 2005 | Lire la suite
  • Le prisme médiatique vénézuélien
    Cette fois-ci, ça y est : le « dictateur rouge-brun », le « populiste messianique », « l’autocrate militaire » vénézuélien dévoile son jeu ! Dans les milieux de l’opposition et ses relais traditionnels à l’étranger, on en est sûr : la « loi de responsabilité sociale à la radio et télévision » que le gouvernement Chávez vient de faire voter apporte la preuve irréfutable du caractère « (...)
    20 juin 2005 | Lire la suite
  • Le processus bolivarien et la participation citoyenne : un cas d’école
    Depuis sa naissance, avec l’élection d’Hugo Chávez Frias à la présidence du Venezuela en 1998, le processus bolivarien a toujours été bercé par le chant des Cassandres. Dans la presse nationale, comme à l’étranger, celles-ci se sont longtemps crues fondées à dénoncer, par anticipation, la dégénérescence inévitable d’un « régime illégitime » vers une forme d’autoritarisme (...)
    17 janvier 2005 | Lire la suite
  • Vérités et mensonges sur le projet de loi sur les télécommunications au Venezuela
    Avec un soutien populaire confirmé par les résultats du référendum révocatoire d’août dernier, Hugo Chávez va pouvoir relancer le processus de réformes engagé, malgré les attaques de l’opposition et l’ingérence américaine, depuis son arrivée au pouvoir en 1998. L’un des projets fondamentaux du gouvernement vénézuélien, le projet de loi de responsabilité sociale, vise à moderniser la (...)
    5 octobre 2004 | Lire la suite
  • Venezuela : Vive TV ou la communication au service d’une citoyenneté nouvelle
    La chaîne de télévision communautaire publique Vive TV, lancée en novembre 2003, est à bien des égards emblématique du processus bolivarien qui transforme le Venezuela depuis 1998. En donnant la parole à la population, elle participe à la construction d’une "nouvelle identité citoyenne", basée sur la dignité retrouvée des exclus de " l’ancien régime ", le respect des différences et (...)
    2 septembre 2004 | Lire la suite