Alain Astaud

Journaliste, France.

  • Le réseau financier secret des banques américaines
    Riggs Bank, blanchisseuse des dictateurs
    Si les Etats-Unis sont les premiers à dénoncer la corruption et l’argent sale quand ils veulent clouer au pilori un gouvernement qui ne leur plaît pas, ils restent très discrets quand il s’agit d’un pouvoir ami ou d’un Etat assurant leur approvisionnement énergétique. C’est ainsi que la banque américaine Riggs a pu, pendant des décennies, couvrir les détournements de fonds du (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 10 janvier 2006 | Lire la suite