Démocratie de pacte / démocratie pactée

L’expression « démocratie de pacte » renvoie à la période 1985-2003, au cours de laquelle l’élection du président de la République était garantie à l’issue d’un second tour réalisé au Congrès, au terme de marchandages politiques débouchant sur des pactes entre les principaux protagonistes du système de partis bolivien d’alors — MNR, Mouvement de la Gauche Révolutionnaire (MIR) et Action Démocratique Nationaliste (ADN). Ces alliances tournantes donnèrent lieu à des coalitions parfois très larges (regroupant parfois jusqu’à 80 % des membres du Congrès) au sein desquelles les différences programmatiques se diluèrent pour donner lieu à des consensus forts, notamment dans les domaines de la politique économique et de la politique extérieure.

RISAL.info - 9, quai du Commerce 1000 Bruxelles, Belgique | E-mail : info(at)risal.info