Gardes indigènes

Dans des peuples indigènes colombiens, des « gardes indigènes » veillent sur les communautés pour contribuer au contrôle interne et externe et protéger leurs habitants. Celles-ci sont organisées par les communautés sur la base. Leurs membres ne sont armés que d’un bâton ancestral, qu’ils appellent chontas. Les gardes ne remplissent pas de fonction policière et tous les membres de la communauté doivent y participer de manière tournante. Ils ont défini des centres de concertation ou des assemblées permanentes pour le regroupement de tous les habitants lorsque des affrontements armés ont lieu entre la guérilla et les paramilitaires ou l’armée. Et ils font sonner leurs alarmes pour que les membres de la communauté se conforment aux indications en cas de danger.

RISAL.info - 9, quai du Commerce 1000 Bruxelles, Belgique | E-mail : info(at)risal.info