Guillermo García Ponce

Journaliste, écrivain et homme politique vénézuélien, actuel président du ’Commandement politique de la Révolution’.

  • Quand les ‰tats-Unis se mêlent de ce qui ne les regarde pas
    Venezuela : Une ingérence intolérable
    L’article premier de la Constitution bolivarienne souligne, avec toute la clarté du législateur, que la République bolivarienne du Venezuela "est irrévocablement libre et indépendante". Ce principe n’est pas une nouveauté de la Constitution de 1999. Il a été presque invariablement repris dans toutes les constitutions depuis 1811. L’ambassadeur (des Etats-Unis, NDT) Shapiro semble (...)
    19 septembre 2003 | Lire la suite
  • Sur la Journée nationale du journaliste au Venezuela
    Les journaux du « Libertador  »
    En son temps, personne d’autre que le Libertador ne comprit mieux le rôle de la lutte idéologique. Personne ne livra cette bataille avec autant d’intensité et de force. Personne ne lui donna autant d’importance. Et la jugea aussi indispensable dans la guerre politique et militaire pour écraser les armées du Roi d’Espagne et gagner l’indépendance de l’Amérique du Sud. (...)
    13 juillet 2003 | Lire la suite
  • L’opposition et le "castrocommunisme"
    Venezuela : l’exploitation de la peur du petit bourgeois
    Il n’est de jour où les ennemis du président Chávez n’attribuent au gouvernement des intentions communistes. Le texte de la Constitution bolivarienne ne suffit pas, malgré la définition du pluralisme le plus large qui soit et la consécration des principes capitalistes de propriété et de relations de production. Les discours du président Chávez et de ses proches collaborateurs ne suffisent (...)
    13 juillet 2003 | Lire la suite
  • Le plan de déstabilisation au Venezuela
    Les visages de l’aventure
    Tout d’abord vint le 11 avril ; l’aventure du coup d’‰tat. Faisant fi des principes démocratiques et des valeurs de la légalité, la vieille garde politique emprisonna un président élu par le vote populaire et installa un gouvernement usurpateur, dont la première initiative fut d’abolir la Constitution et supprimer les institutions civiles. Puis ce fut décembre. La même (...)
    13 juillet 2003 | Lire la suite