Maurice Lemoine

Journaliste et rédacteur en chef du Monde diplomatique. Spécialiste de l’Amérique Latine. Auteur, notamment, de "La dette, roman de la paysannerie brésilienne", de "Amérique centrale : les naufragés d’Esquipulas" et de "Chavez, presidente".

Voir en ligne : http://www.monde-diplomatique.fr/

  • Sommet des Amériques
    L’Amérique latine cordiale mais ferme face  M. Barack Obama
    Moment exceptionnel que ce cinquième Sommet des Amériques qui, réunissant trente-quatre nations (tous les pays de la région sauf Cuba), s’est tenu les 18 et 19 avril Port-of-Spain, dans l’île de Trinité-et-Tobago. Après la rencontre de Mar del Plata (Argentine), en novembre 2005, au cours de laquelle des milliers de manifestants conspuèrent M. George W. Bush tandis que de fortes dissensions (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 27 avril 2009 | Lire la suite
  • El Salvador : des guérilleros au pouvoir
    Dix-sept ans après avoir déposé les armes sans avoir été vaincu militairement, le Front Farabundo Marti de libération nationale (FMLN) a porté son candidat Mauricio Funes la présidence du Salvador, le 15 mars 2009. L’ex-guérilla s’était convertie en parti politique après les accords de paix qui, le 16 janvier 1992, Chapultepec (Mexique), ont mis fin douze années d’une terrible (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 20 mars 2009 | Lire la suite
  • Au Venezuela, voyage en pays indien
    Et « Chávez vint. Et la lumière fut. De son prénom Hugo, le Chávez en question avait été élu président de la République du Venezuela. L’un de ses premiers déplacements, en 1999, fut pour Saimadoyi, la petite capitale des indigènes Baris. On est l dans la Sierra de Perijá (Etat du Zulia), l’extrême ouest du pays. Pas très loin du lac de Maracaibo, forêt de derricks sur mer (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 26 septembre 2007 | Lire la suite
  • Gesticulations colombiennes
    S’il est une cause populaire en France, c’est bien celle de Mme Ingrid Betancourt, franco-colombienne prisonnière des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC) depuis le 23 février 2002. A quelques jours du premier tour d’élections législatives dont il espère une majorité écrasante l’Assemblée nationale, le président Nicolas Sarkozy s’est donc lancé dans une (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 14 juin 2007 | Lire la suite
  • La deuxième industrie de l’Equateur
    « C’est une véritable tragédie nationale , lâchait le candidat de gauche, M. Rafael Correa, quelques semaines avant de remporter l’élection présidentielle du 26 novembre. On ne sait même plus combien d’Equatoriens vivent en Equateur ! Au cours des vingt dernières années, environ quatre millions d’entre eux ont d quitter le pays. Et pour cause... Près de 50 % de la (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 9 mai 2007 | Lire la suite
  • Avec le Brésil, le Nicaragua et le Venezuela
    Equateur : une victoire  consolider
    Ce n’est pas du Venezuela qu’a surgi la surprise en cette fin d’année 2006. Même la presse internationale, qui ne lui manifeste aucune sympathie, avait prévu la réélection de M. Hugo Chávez. Appuyé sur un ensemble de programmes sociaux, c’est avec 62,89 % des voix qu’il a remporté l’élection du 3 décembre. Mais qui aurait parié sur la victoire du candidat de gauche (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 20 mars 2007 | Lire la suite
  • Médias
    Quand le doigt montre la Colombie
    Le 19 février, son frère Alvaro Araújo ayant été arrêté, accusé de liens avec les paramilitaires, et son père faisant l’objet d’investigations du même ordre, la ministre des affaires étrangères colombienne, Mme Maria Consuelo Araújo, a été contrainte la démission. Décision spectaculaire, le président Alvaro Uribe l’a immédiatement remplacée par M. Fernando Araújo - aucun (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 27 février 2007 | Lire la suite
  • Guerres froides dans les Andes
    Pérou, fidèle reflet de l’Amérique du Sud
    Pourquoi revenir, quatre mois après , et hors temps médiatique, sur l’élection qui, le 4 juin dernier, a permis M. Alan García de battre le candidat dit « populiste Ollanta Humala, et d’accéder la présidence du Pérou ? Parce que l’affrontement de ces deux hommes et des forces qu’ils représentent n’est nullement terminé. Et parce que leur opposition illustre bien (...)
    30 janvier 2007 | Lire la suite
  • Pérou
    Limites du libre commerce
    Alors qu’il est élu mais n’a pas encore pris ses fonctions, le futur président péruvien Alan García affirme, le 11 juin, qu’il ne s’oppose pas la signature d’un traité de libre commerce (TLC) avec les Etats-Unis. Il était, durant sa campagne, demeuré dans le flou sur cette question. Au même moment, M. Luis Zúñiga, président de la Convention nationale de (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 30 janvier 2007 | Lire la suite
  • Hugo Chávez - Les causes précèdent toujours les conséquences
    Il est rare que la docte Assemblée générale des Nations unies éclate de rire. Mais Hugo Chávez réchaufferait une morgue, tout le monde le sait. Il faut préciser que la veille de ce jour mémorable du 19 septembre 2006, George W. Bush occupait la place du président vénézuélien devant ce gratin de la gouvernance (ou de l’ingouvernabilité) mondiale (chacun choisira sa version). Vingt-quatre heures (...)
    Les Cahiers de Louise | 19 janvier 2007 | Lire la suite
  • Nicaragua : victoire, joie, et... préoccupations
    Après avoir participé, les armes la main, au renversement de la dictature d’Anastasio Somoza, puis gouverné le Nicaragua de 1980 1990, subissant la guerre d’agression des Etats-Unis, le dirigeant du Front sandiniste de libération nationale (FSLN), M. Daniel Ortega, retrouve le pouvoir. Au terme du scrutin du 5 novembre, et alors que sont connus les rsultats de 91,48 % des bureaux de vote, le (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 9 novembre 2006 | Lire la suite
  • Demain, Cuba...
    Alors que des milliers de Cubains en exil fêtaient, Miami, la maladie et même la mort du « tyran , le monde a retenu son souffle lorsque, le 31 juillet, dans le cadre prévu par la Constitution, le président cubain Fidel Castro a cédé « provisoirement ses responsabilités une équipe de sept personnes, dont son frère Raúl, en raison d’une intervention chirurgicale. Mobilisée en (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 12 septembre 2006 | Lire la suite
  • Le « coup d’éclat  » du président bolivien
    Nationalisations en Amérique latine
    Le 1er mai, travers le décret suprême n° 28701, le président bolivien Evo Morales a nationalisé les hydrocarbures. A compter de cette date, les 26 compagnies étrangères - dont Petrobras (Brésil), Repsol (Espagne), Total (France), ExxonMobil (Etats-Unis) - présentes dans le pays passent sous le contrôle de la compagnie nationale YPFB (Yacimientos Petrolíferos Fiscales Bolivianos), qui se chargera du (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 1er juin 2006 | Lire la suite
  • Otages et prisonniers
    La Colombie d’Ingrid Betancourt
    Appuyés en sous-main par les paramilitaires d’extrême droite, les partis politiques qui soutiennent, en Colombie, le président Alvaro Uribe ont obtenu la majorité aux élections législatives du 12 mars. Malgré un taux d’abstention proche de 60 %, cette victoire conforte les chances de réélection de M. Uribe lors du scrutin présidentiel du 28 mai prochain. La poursuite de la « guerre totale (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 25 mai 2006 | Lire la suite
  • Résistances et intégration
    De quel côté penchera l’armée bolivienne ?
    « Le citoyen Evo Morales a parfaitement le droit et la liberté d’entretenir des relations avec qui il veut . Le commandant en chef des Forces armées boliviennes (FAB), l’amiral Marco Antonio Justiniano, vient de répondre, en ao t 2005, ceux qui réclament une enquête sur les liens du chef du Mouvement vers le socialisme (MAS) avec les gouvernements du Venezuela et de Cuba. Les (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 2 mai 2006 | Lire la suite
  • Coup de tonnerre  La Paz
    La Bolivie indienne rejoint la gauche latina
    Au-del du symbole, dont nul ne sous-estimera la portée, le fait que M. Evo Morales soit Indien, et le premier d’entre eux accéder au pouvoir en Bolivie, ne constitue pas l’essentiel. Après tout, ce pays a déj connu un vice-président aymara, M. Victor Hugo Cardenas : son origine ethnique ne l’a pas empêché de mener, ou de cautionner, une politique férocement néolibérale, lors du (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 11 janvier 2006 | Lire la suite
  • Un scrutin saboté
    Désertion calculée de l’opposition vénézuélienne
    Le meilleur moyen de ne pas perdre une élection est... de ne pas y participer. Assommée par sa cuisante défaite lors du référendum révocatoire gagné par le président Hugo Chávez, le 15 ao t 2004, avec 59,06% des voix, l’opposition vénézuélienne voyait approcher l’élection législative du 4 décembre 2005 avec appréhension. Pourtant sous son contrôle, les instituts de sondage ne lui (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 12 décembre 2005 | Lire la suite
  • Les Andes br »lent, le Sud s’organise, Washington perd la main
    Lignes de fracture en Amérique latine
    Le premier sommet Amérique du Sud - Ligue arabe, qui s’est terminé au Brésil, le 11 mai, a marqué la volonté d’indépendance du sous-continent américain et son refus de l’unilatéralisme traditionnellement imposé par les Etats-Unis. Partout, ceux-ci sont en recul, confrontés la grogne des mouvements populaires, des gouvernements de gauche ou la chute de présidents dont ils (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 1er juin 2005 | Lire la suite
  • Le pape venu du froid
    La mort ce samedi 2 avril du souverain pontif donne lieu une série commémorations et de rappels historiques de ses "faits d’armes". RISAL y participe en revenant sur les deux visites papales très politiques et contrastées au Nicaragua, en 1983 et en 1996 par la publication d’un extrait du livre "Amérique centrale, les naufragés d’Esquipulas" de Maurice Lemoine, journaliste et rédacteur (...)
    6 avril 2005 | Lire la suite
  • Sous le regard de Washington
    Menaces sur le président vénézuélien
    Le 31 janvier 2005, le président vénézuélien Hugo Chávez a reçu un accueil triomphal de la part des militants altermondialistes rassemblés lors du Forum social mondial de Porto Alegre. Celui qui est devenu pour la gauche latino-américaine le symbole de la résistance au néolibéralisme et l’hégémonie étatsunienne a estimé cette occasion qu’il était urgent de « mettre en place une (...)
    12 mars 2005 | Lire la suite

0 | 20 | 40