Emir Sader

Professeur de sociologie Ă l’UniversitĂ© d’Etat de Rio de Janeiro (UERJ) et Ă l’UniversitĂ© de Sao Paulo (USP), coordinateur gĂ©nĂ©ral du Laboratoire de politiques publiques et secrĂ©taire exĂ©cutif du Conseil latino-amĂ©ricain de sciences sociales (CLACSO).Il est l’auteur, entre autres livres, de "La Vengeance de l’Histoire" paru aux Editions Boitempo.

  • L’ALBA : du rĂŞve Ă la rĂ©alitĂ©
    Lorsqu’en dĂ©cembre 2004, Fidel Castro et Hugo Chávez ont lancĂ© l’Alternative Bolivarienne pour les AmĂ©riques (ALBA), l’initiative semblait reprĂ©senter le cadre institutionnel des accords que Cuba et le Venezuela Ă©taient en train de dĂ©velopper. Cela reprĂ©sentait un grand exemple de commerce Ă©quitable, que le Forum social mondial prĂ´nait depuis plusieurs annĂ©es. Chaque pays fournit ce (...)
    ALAI, Agencia Latinoamericana de InformaciĂłn | 5 juillet 2007 | Lire la suite
  • BrĂ©sil, un acteur majeur de l’intĂ©gration rĂ©gionale
    Après avoir dĂ©veloppĂ© une Ă©troite association avec les Etats-Unis, Ă l’Ă©poque de la prĂ©sidence de M. William Clinton, l’ex-prĂ©sident brĂ©silien Fernando Henrique Cardoso (1995-2002) ne la relâcha pas lors de l’arrivĂ©e au pouvoir de M. George W. Bush, en 2001. Cette alliance favorisa le projet de Zone de libre-Ă©change des AmĂ©riques (ZLEA), les thèses de l’Organisation mondiale (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 18 décembre 2006 | Lire la suite
  • RĂ©sistances et intĂ©gration
    Alternatives latino-américaines
    La rĂ©sistance des mouvements sociaux aux effets nĂ©gatifs des politiques Ă©conomiques et sociales mises en Ĺ“uvre en AmĂ©rique latine s’est traduite, depuis 1998, par l’arrivĂ©e au pouvoir de prĂ©sidents de gauche aux politiques diverses et parfois contradictoires. Face Ă la Zone de libre-Ă©change des AmĂ©riques (en espagnol ALCA), promue par Washington et destinĂ©e Ă assurer son hĂ©gĂ©monie, (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 10 mai 2006 | Lire la suite
  • Le populisme : une traduction plus complète
    Le terme populiste, nĂ© pour dĂ©signer, de la part de certains courants de la sociologie politique, des gouvernements comme ceux de Getulio et de PerĂłn, a Ă©tĂ© repris dans le cadre du discours nĂ©olibĂ©ral pour dĂ©signer les politiques considĂ©rĂ©es comme « irresponsables  », « aventureuses  », « inflationnistes  », qui promeuvent des concessions sociales incompatibles avec les lois d’airain de (...)
    Sin Permiso | 13 décembre 2005 | Lire la suite
  • Le nouveau contexte latino-amĂ©ricain et la politique extĂ©rieure du BrĂ©sil
    Depuis le dĂ©but, la politique extĂ©rieure du gouvernement Lula a cherchĂ© Ă se diffĂ©rencier, dans la forme et dans le fond, de celles hĂ©ritĂ©es du gouvernement antĂ©rieur. Ce n’Ă©tait pas seulement dans l’attitude que la nouvelle politique extĂ©rieure se diffĂ©renciait de la prĂ©cĂ©dente. Les prioritĂ©s ont changĂ©, radicalement. Le Mercosur occupait dĂ©sormais une place stratĂ©gique dans cette (...)
    14 mai 2005 | Lire la suite
  • Deux annĂ©es de gouvernement Lula
    BrĂ©sil : le visage du gouvernement
    Deux annĂ©es après avoir entamĂ© sa gestion, le gouvernement a dĂ©jĂ une physionomie dĂ©finie. Les options faites marquent les directions prises au moins dans l’actuel mandat. Cette physionomie a dans la politique Ă©conomique son axe fondamental. Tout au long de la première annĂ©e, le gouvernement est passĂ© de ses arguments initiaux - maintien de la politique Ă©conomique parce que « on ne change pas de (...)
    17 mars 2005 | Lire la suite
  • Une « troisième voie  » de plus en plus contestĂ©e
    Rendez-vous manqué avec le mouvement social brésilien
    Deux ans après l’arrivĂ©e au pouvoir du prĂ©sident Luiz Inacio « Lula  » da Silva, la politique monĂ©tariste du gouvernement en a fait la coqueluche des milieux financiers, mais 58 millions de BrĂ©siliens vivent toujours avec moins d’un dollar par jour. Effet boomerang, les Ă©lections municipales d’octobre-novembre 2004 ont donnĂ© lieu Ă des rĂ©sultats mitigĂ©s pour le Parti des (...)
    El Diplo / Le Monde diplomatique | 14 février 2005 | Lire la suite
  • L’hĂ©ritage libĂ©ral en AmĂ©rique Latine
    Plus de la moitiĂ© des 400 millions de Latino-AmĂ©ricains ne parviennent pas Ă satisfaire leurs besoins les plus Ă©lĂ©mentaires. 102 millions sont indigents, et n’ont mĂŞme pas de quoi nourrir leurs enfants. VoilĂ le bilan synthĂ©tique de l’application, durant ces deux dernières dĂ©cennies, des politiques libĂ©rales dans ce continent. Durant les vingt dernières annĂ©es, presque 91 millions de (...)
    23 juillet 2004 | Lire la suite
  • La lutte des classes au BrĂ©sil
    Quelle que soit la configuration dĂ©finitive qu’il finisse par avoir, le gouvernement Lula s’inscrit dans le processus de lutte des classes, celui qui dĂ©cide qui va payer le prix et la hauteur qu’atteindra la facture laissĂ©e par la fièvre spĂ©culative de l’Ă©conomie brĂ©silienne des annĂ©es 1990. Les classes sociales fondamentales - celles liĂ©es au Capital et au Travail - et leurs (...)
    Folha de SĂŁo Paulo | 11 février 2004 | Lire la suite
  • Chili : l’hĂ©ritage de Pinochet
    Les cĂ©rĂ©monies Ă©mouvantes qui ont marquĂ© les 30 ans du souvenir du coup d’État au Chili ont Ă©tĂ© vĂ©cues avec l’Ă©trange sentiment de savoir que de l’autre cĂ´tĂ© de la ville - dans le « barrio alto  » de Santiago, bien sĂ »r - des milliers de partisans de Pinochet le commĂ©moraient avec lui. Cependant, il est encore plus dur de s’apercevoir que l’hĂ©ritage de Pinochet (...)
    ALAI, Agencia Latinoamericana de InformaciĂłn | 11 février 2004 | Lire la suite
  • Lula : l’an I
    Le gouvernement de Lula fait son apparition sur une scène marquĂ©e par l’hĂ©gĂ©monie politique nord-amĂ©ricaine et par le nĂ©olibĂ©ralisme en tant qu’idĂ©ologie et politique Ă©conomique prĂ©dominante. C’est dans ce contexte que s’insère le gouvernement du PT (Parti des travailleurs), qui Ă©tait mis au dĂ©fi de sortir du modèle nĂ©olibĂ©ral ayant dĂ©vastĂ© le BrĂ©sil. Dans cette (...)
    ALAI, Agencia Latinoamericana de InformaciĂłn | 27 décembre 2003 | Lire la suite
  • Des Ă©lections cruciales pour le gĂ©ant sud-amĂ©ricain
    Huit années qui ont laminé le Brésil
    EntamĂ© par M. Fernando Collor de Mello en 1990, le cycle des gouvernements nĂ©olibĂ©raux du BrĂ©sil pourrait bien se terminer avec la fin du second mandat de M. Fernando Henrique Cardoso. Quel que soit son successeur, celui-ci recevra, outre l’hĂ©ritage d’une Ă©conomie fragile, un pays qui a changĂ© dans certains de ses aspects les plus fondamentaux. Il devra probablement abandonner un modèle (...)
    octobre 2002 | Lire la suite
  • La nouvelle ou ultime chance de Chavez
    L’AmĂ©rique Latine vit au bord de la crise de nerfs. D’abord au Paraguay, puis en Equateur, en Argentine, et maintenant au Venezuela, les prĂ©sidents se succèdent Ă quelques heures d’intervalle, mettant en Ă©vidence l’instabilitĂ© institutionnelle des pays du continent et la consistance gĂ©latineuse du type de sociĂ©tĂ© qui dĂ©coule des transformations dont ces mĂŞmes prĂ©sidents (...)
    Inprecor | mai 2002 | Lire la suite