| Rťseau d'information et de solidaritť avec l'Amťrique latine |
http://www.risal.info/spip.php?article1746

La menace étasunienne plane sur le Venezuela
par Salim Lamrani
4 mai 2006

Depuis le mois d’avril 2006, les Etats-Unis r√©alisent d’impressionnantes manŇ“uvres militaires dans les Cara√Įbes. L’op√©ration, intitul√©e Partnership of the Americas et qui doit s’√©tendre jusqu’au mois de mai, inclut la pr√©sence de 6 500 soldats, plusieurs porte-avions et sous-marins nucl√©aires, et un nombre spectaculaire d’avions de chasse F16. Un navire de guerre s’est m√™me rendu dans l’√ģle n√©erlandaise d’Aruba √ 15 miles seulement des c√ītes v√©n√©zueliennes [1].

Ce d√©ploiement de force a s√©rieusement inqui√©t√© le gouvernement de M. Hugo Ch√°vez, qui a d√©nonc√© une tentative d’agression militaire. Le ministre des Affaires √©trang√®res, Ali Rodr√≠guez, a soulign√© le danger d’une entreprise violente contre le Venezuela de la part de la Maison-Blanche. ¬« Nous sommes bien conscients de ce risque [...]. Vous n’avez pas vu le langage utilis√© par M. Bush ? C’est un langage manich√©en entre le bien et le mal, ‚€˜ceux qui sont avec nous sont bons, ceux qui ne sont pas avec nous sont m√©chants et nous devons les d√©truire’ ¬ », a-t-il d√©clar√©. Selon lui, seul le bourbier iraquien et ¬« la situation tr√®s critique ¬ » au Moyen Orient ont mis un frein √ une offensive arm√©e contre le Venezuela [2].

M. Rodriguez a √©galement affirm√© qu’il ne souhaitait pas une rupture avec les Etats-Unis : ¬« Notre position est d’avoir des relations normales, cordiales et la seule condition que nous posons au gouvernement nord-am√©ricain est le respect de la souverainet√© du Venezuela, la non-intervention dans les affaires internes du Venezuela [et] le respect de la Charte des Nations unies [3] ¬ ».

De son c√īt√©, l’ambassadeur √©tasunien √ Caracas, M. William Brownfield, a minimis√© l’importance des exercices militaires effectu√©s par le Southern Command. ¬« Ce n’est pas la premi√®re fois que le gouvernement des Etats-Unis r√©alise des manŇ“uvres navales dans les Cara√Įbes, et ce ne sera pas la derni√®re ¬ », a-t-il signal√© [4]. Le Pentagone, quant √ lui, a annonc√© que la parade militaire √©tait uniquement destin√©e √ faire face √ des menaces non conventionnelles tels que le trafic de drogue et le trafic de personnes, en partenariat avec des pays de la r√©gion. Cependant, il n’a pas pr√©cis√©, au vu de l’arsenal guerrier d√©ploy√©, s’il comptait utiliser des armes nucl√©aires pour mettre un terme √ ces menaces non conventionnelles [5].

Cette nouvelle escalade des tensions entre le Venezuela et l’administration Bush fait suite √ toute une s√©rie de d√©clarations belliqueuses effectu√©es par Washington au cours des derniers mois. Le 16 f√©vrier 2006, Mme Condoleezza Rice, la secr√©taire d’Etat, a affirm√© que le Venezuela constituait ¬« l’un des plus grands probl√®mes ¬ » pour les Etats-Unis, et a qualifi√© ses relations avec Cuba comme √©tant ¬« particuli√®rement dangereuses ¬ ». Elle a fait part de son intention de cr√©er un front commun r√©gional contre le gouvernement du pr√©sident Ch√°vez lors de sa comparution devant le Comit√© des Affaires √©trang√®res de la Chambre des Repr√©sentants, afin de justifier le budget de 33 milliards de dollars allou√© √ son minist√®re pour l’ann√©e 2007 [6].

Mme Rice a accus√© M. Ch√°vez d’influencer ¬« ses voisins √ sortir du processus d√©mocratique ¬ », par le biais de ses politiques qui rejettent l’accord de libre-√©change (ALCA) exig√© par les Etats-Unis. En effet, depuis son accession au pouvoir, l’actuel gouvernement v√©n√©zuelien pr√īne une int√©gration √©conomique latino-am√©ricaine (ALBA) afin de favoriser le d√©veloppement de la r√©gion ; projet qui est compl√®tement oppos√© au n√©olib√©ralisme que veut imposer Washington, et qui ne favorise que les grandes transnationales. Pour contrecarrer ¬« l’influence n√©gative ¬ » du Venezuela, elle a propos√© de multiplier les relations avec ¬« les gouvernements responsables, y compris les gouvernements responsables de la gauche, comme le Br√©sil et le Chili ¬ »  ; c’est-√ -dire ceux qui acceptent le mod√®le √©conomique ultralib√©ral [7].

La secr√©taire d’Etat a √©galement reproch√© au gouvernement bolivarien d’apporter son soutien politique √ la coalition des deux ex-pr√©sidents nicaraguayens Daniel Ortega et Arnaldo Alem√°n, en vue des prochaines √©ch√©ances pr√©sidentielles de novembre 2006. Selon Mme Rice, cet appui pourrait ¬« g√©n√©rer une situation dans laquelle un gouvernement d√©mocratiquement √©lu ne pourrait pas fonctionner au Nicaragua ¬ », faisant allusion √ une √©ventuelle victoire de la gauche, et au probable rejet qu’elle susciterait √ Washington [8].

Cependant, la secr√©taire d’Etat, qui fustige constamment ¬« le populisme latino-am√©ricain ¬ », a omis de signaler que son propre ambassadeur au Nicaragua, M. Paul Trivelli, s’est r√©uni avec les leaders de la droite et a exig√© d’eux qu’ils ne forment qu’une seule liste pour les √©lections pr√©sidentielles et l√©gislatives, afin d’√©viter √ tout prix un succ√®s √©lectoral du Front sandiniste [9]. Mais Washington n’en est pas √ une ing√©rence ni √ une contradiction pr√®s.

Le pr√©sident Ch√°vez s’est montr√© surpris des d√©clarations de Mme Rice, et a d√©clar√© que la tentative d’isolement de son gouvernement par les Etats-Unis √©tait vou√©e √ l’√©chec. ¬« Cela fait plusieurs ann√©es que [Washington] essaye de nous isoler, de nous imposer un blocus [et] ils ont √©chou√© et ils √©chouerons parce que la raison n’est pas de leur c√īt√©, et parce qu’ils ne disposent d’aucune morale. Chaque jour les peuples et les gouvernements du monde d√©couvrent la v√©rit√© √ propos du Venezuela ¬ », a-t-il not√© [10].

Le D√©partement d’Etat a √©galement apport√© son soutien √ certains syndicats v√©n√©zueliens qui pr√īnent la gr√®ve pour d√©stabiliser la nation. Mme Rice a m√™me √©voqu√©, lors d’une d√©claration √ la presse, une paralysie des transports publics du pays ; paralysie qui n’a jamais eu lieu. Ces annonces laissent √ penser que Washington a d√©j√ √©labor√© des plans avec l’opposition afin de renverser le pr√©sident Ch√°vez, et confirment les inqui√©tudes de ce dernier [11].

En guise de r√©ponse, les autorit√©s v√©n√©zueliennes ont brandi la menace de suspendre les livraisons de p√©trole. Le Venezuela, qui est le cinqui√®me producteur mondial d’or noir, exporte quotidiennement 1,5 millions de barils vers les Etats-Unis. ¬« Le gouvernement √©tasunien doit comprendre que s’il d√©passe les bornes, il n’aura plus de p√©trole v√©n√©zuelien ¬ », a averti M. Hugo Ch√°vez. ¬« S’il croit que je ne peux pas prendre cette mesure [...], il se trompe lourdement [car] de nombreux pays nous demandent du p√©trole ¬ », a-t-il ajout√© [12].

Dans la province de Zulia, r√©gion tr√®s riche en r√©serves p√©troli√®res, un mouvement s√©paratiste, soup√ßonn√© de connivence avec les Etats-Unis, a vu le jour. L’Etat compte pr√®s de 4 millions d’habitants et fournit une part essentielle de la production en p√©trole. Il est dirig√© par le gouverneur Manuel Rosales, oppos√© au gouvernement central, qui est actuellement mis en examen pour avoir particip√© au coup d’√©tat contre le pr√©sident Ch√°vez en avril 2002. Il avait, en effet, sign√© en avril 2002 un d√©cret √©mis par la junte putschiste de Pedro Carmona, actuellement en fuite en Colombie [13].

M. N√©stor Su√°rez est le pr√©sident du groupe d’opposition Rumbo Propio en faveur de l’autonomie. Il se d√©finit comme √©tant d’extr√™me droite et a affich√© sa d√©termination √ installer un gouvernement ¬« capitaliste lib√©ral ¬ »  : ¬« Nous voulons notre propre gouvernement [et] nous sommes contre les grands gouvernements centraux ¬ ». Les d√©clarations de l’ambassadeur √©tasunien Brownfield, qui a parl√© de la ¬« R√©publique de Zulia ¬ », n’ont fait qu’attiser les suspicions envers l’administration Bush [14]. D’immenses manifestations ont eu lieu en signe de protestation envers ce que le procureur g√©n√©ral du Venezuela, M. Isa√≠as Rodr√≠guez, a qualifi√© de ¬« trahison √ la patrie [15] ¬ ».

Le Ministre de Communication et d’Information, M. William Lara a, quant √ lui, rappel√© l’article 130 de la Constitution bolivarienne du Venezuela : ¬« Les V√©n√©zueliens et V√©n√©zueliennes ont le devoir d’honorer et de d√©fendre la patrie, ses symboles et ses valeurs culturelles ; de prot√©ger la souverainet√©, la nationalit√©, l’int√©grit√© territoriale, l’autod√©termination et les int√©r√™ts de la nation ¬ ». Il a √©galement affirm√© que l’implication de Washington dans cette crise √©tait un secret de polichinelle, vue l’importance strat√©gique de la r√©gion et ¬« l’int√©r√™t des Etats-Unis √ contr√īler le p√©trole v√©n√©zuelien ¬ ». ¬« C’est la raison pour laquelle nous sommes conscients du danger et de la menace contre l’int√©grit√© territoriale du Venezuela ¬ », a-t-il conclu [16].

Pour raviver un peu plus les tensions, le D√©partement d’Etat a √©galement accus√© le Venezuela d’√™tre le ¬« point de transition cl√© ¬ » pour la drogue colombienne et a stigmatis√© la ¬« corruption rampante dans les plus hautes sph√®res polici√®res et le faible syst√®me judiciaire ¬ ». Cette accusation √©mane du refus des autorit√©s v√©n√©zueliennes √ recevoir les fonctionnaires de la Drug Enforcement Agency (DEA), le D√©partement de lutte anti-drogue √©tasunien, accus√©s d’espionnage par le pr√©sident Ch√°vez [17].

Le vice-pr√©sident v√©n√©zuelien, M. Jos√© Vicente Rangel, a rejet√© le rapport √©mis par Washington en soulignant que l’administration Bush ne disposait d’aucune autorit√© pour s’√©riger en leader anti-drogue. [Le pr√©sident √©tasunien] utilise la lutte contre ce fl√©au comme simple drapeau politique ¬ », a-t-il d√©nonc√© [18]. Selon une enqu√™te de l’Union europ√©enne de 2005, seule 0,47% de la population v√©n√©zuelienne consomme de la drogue, alors que 9,47% des Etasuniens y ont recours de mani√®re r√©guli√®re. En effet, avec 35 millions de toxicomanes, les Etats-Unis sont les premiers importateurs de produits stup√©fiants de la plan√®te [19].

A ce reproche s’ajoute la publication de la Strat√©gie de s√©curit√© nationale des Etats-Unis divulgu√©e par le pr√©sident Bush, o√Ļ les principaux gouvernements en ligne de mire sont ceux de MM. Hugo Ch√°vez et Fidel Castro. ¬« On ne doit pas permettre que la frauduleuse attraction du populisme contre le libre march√© √©rode les libert√©s politiques ¬ », stipule le document [20].

M. Bush a r√©affirm√© le droit des Etats-Unis √ intervenir unilat√©ralement contre tout Etat consid√©r√© comme hostile aux int√©r√™ts de Washington. Il en a profit√© pour taxer le pr√©sident v√©n√©zuelien de ¬« d√©magogue qui flotte sur l’argent du p√©trole et qui est en train de miner la d√©mocratie et qui pr√©tend d√©stabiliser la r√©gion ¬ ». Pour ce qui est de Cuba, le pr√©sident Castro est qualifi√© de ¬« dictateur anti-am√©ricain qui continue √ opprimer son peuple et cherche √ subvertir la libert√© dans la r√©gion ¬ ». Quant √ la Colombie, elle est cit√©e comme √©tant ¬« un alli√© d√©mocratique [qui] combat les assauts persistants des terroristes marxistes et des narcotrafiquants [21] ¬ ».

¬« L’alli√© colombien ¬ » est justement soup√ßonn√© d’√™tre impliqu√© dans la d√©stabilisation du Venezuela. L’ancien commandant du D√©partement administratif de s√©curit√© (DAS) de Colombie, M. Rafael Garc√≠a, a avou√© qu’un ex directeur des services de renseignements du DAS, des paramilitaires colombiens et des opposants v√©n√©zueliens ont conspir√© pour assassiner le pr√©sident Ch√°vez. ¬« Selon mes informations, nous √©tions deux √ la savoir : un ex directeur du DAS [M. Jorge Noguera, actuellement consul √ Milan] et moi. Et du haut gouvernement colombien, il y a six personnes impliqu√©es mais je ne vais pas citer de noms. Le plan √©tait contre des hauts fonctionnaires v√©n√©zueliens y compris le pr√©sident Ch√°vez ¬ », a-t-il d√©clar√© [22].

Le pr√©sident colombien, M. Alvaro Uribe, a ni√© √™tre impliqu√© dans l’affaire, m√™me s’il a reconnu avoir re√ßu des photos montrant des militaires v√©n√©zueliens ayant particip√© au coup d’Etat d’avril 2002 en train de p√©n√©trer dans l’immeuble de la DAS √ Bogota. Apr√®s plusieurs enqu√™tes, le gouvernement de M. Uribe a confirm√© la tenue d’une r√©union entre des opposants v√©n√©zueliens et des hauts responsables de l’arm√©e avec des agents du DAS, dans un immeuble de l’Etat [23].

Face √ ces menaces persistantes, le gouvernement v√©n√©zuelien a √©t√© contraint d’acc√©l√©rer les pr√©paratifs militaires, afin d’emp√™cher une √©ventuelle invasion du pays. Apr√®s avoir achet√© 33 h√©licopt√®res de d√©fense √ la Russie pour un montant de 200 millions de dollars, il a recommand√© √ l’arm√©e de se pr√©parer √ une guerre de r√©sistance, tout en activant la formation d’une r√©serve nationale compos√©e de civils [24].

L’Am√©rique latine est actuellement travers√©e par une immense vague de changement. L’espoir de renouveau suscit√© par la R√©volution bolivarienne, dont les transformations sociales sont impressionnantes, n’est pas du go√ »t de Washington qui voit son influence s’amenuiser. Pendant ce temps, le prestige de leaders progressistes tels que M. Hugo Ch√°vez ne cesse de cro√ģtre comme le montrent les propos admiratifs de l’ancien pr√©sident chilien, M. Ricardo Lagos, pourtant r√©put√© pour son conservatisme : ¬« Hugo est une force de la nature, c’est un homme dot√© d’un grand charisme et je crois que ses efforts pour vaincre la pauvret√© l’ont amen√© √ suivre un chemin de profond engagement dans certains secteurs [25] ¬ ». C’est l’une des raisons pour lesquelles l’administration Bush semble pr√™te √ tout pour mettre un terme √ cette ¬« influence n√©gative ¬ ».

Notes:

[1Elsa Claro, ¬« Extra√Īas maniobras en el Caribe. A solas con el enemigo ¬ », Granma, 17 avril 2006. www.granma.cu/espanol/2006/abril/lun17/17maniobras.html (site consult√© le 18 avril 2006).

[2Fabiola Sanchez, ¬« Entrevista AP : Venezuela ve riesgo de ataque de EEUU ¬ », El Nuevo Herald, 4 avril 2006.

[3Ibid.

[4Associated Press, ¬« U.S. Defends Its Naval Exercise ¬ », 30 mars 2006.

[5Greg Brosnan, ¬« Chavez Says US Warships Threaten Venezuela, Cuba ¬ », Reuters, 18 avril 2006.

[6El Nuevo Herald, ¬« Condoleezza Rice insta a frenar a Ch√°vez ¬ », 17 f√©vrier 2006.

[7Ibid.

[8Ibid.

[9Blanca Morel, ¬« EEUU quiere impedir el triunfo de la izquierda en Nicaragua ¬ », El Nuevo Herald, 19 avril 2006.

[10El Nuevo Herald, ¬« Ch√°vez : EEUU quiere aislar a Venezuela ¬ », 17 f√©vrier 2006.

[11Agencia Bolivariana de Noticias, ¬« Ch√°vez reiter√≥ llamado al pa√≠s de oponerse a maniobras imperialistas ¬ », 17 f√©vrier 2006.

[12El Nuevo Herald, ¬« Ch√°vez amenaza con suspender el petr√≥leo a EEUU ¬ », 18 f√©vrier 2006.

[13Steven Dudley, ¬« Autonom√≠a de Zulia desata batalla en Venezuela ¬ », El Nuevo Herald, 6 avril 2006.

[14Ibid.

[15EFE, ¬« Fiscal√≠a venezolana investiga grupo separatista en Zulia ¬ », 7 mars 2006 ; Granma, ¬« Ratifican en Venezuela como traici√≥n a la Patria proyecto secesionista ¬ », 8 mars 2006. www.granma.cu/espanol/2006/marzo/mier8/ratifican.html (site consult√© le 10 mars 2006) ; Granma, ¬« Inician en Venezuela movilizaciones contra proyecto secesionista ¬ », 7 mars 2006. www.granma.cu/espanol/2006/marzo/mar7/venezuela/html (site consult√© le 10 mars 2006).

[16Agencia Bolivariana de Noticias, ¬« Ministro Lara lidera jornadas en Zulia contra acciones separatistas ¬ », 10 mars 2006.

[17N√©stor Ikeda, ¬« EEUU denuncia que Venezuela no cumple tratados antidrogas ¬ », El Nuevo Herald, 1 mars 2006 ; El Nuevo Herald, ¬« Se√Īalan a Venezuela de ‚€˜ruta de la droga’ ¬ », 2 mars 2006.

[18EFE, ¬« A favor y en contra del informe sobre drogas ¬ », 3 mars 2006.

[19Agencia Bolivariana de Noticias, ¬« Venezuela refut√≥ ante Naciones Unidas inflorme de EEUU sobre narc√≥ticos ¬ », 10 mars 2006.

[20The White House, ¬« The National Security Strategy of the United States ¬ », mars 2006. www.whitehouse.gov/nsc/nss/2006/nss2006.pdf (site consult√© le 17 mars 2006).

[21Ibid.

[22Prensa Latina, ¬« Revelan participaci√≥n colombiana en atentados contra Ch√°vez ¬ », 9 avril 2006.

[23Javier Baena, ¬« Venezuela pide a Colombia aclarar complot contra Ch√°vez ¬ », El Nuevo Herald, 19 avril 2006.

[24Agencia Bolivariana de Noticias, ¬« Inversi√≥n en helic√≥pteros rusos ascender√° a unos 200 millones de d√≥lares ¬ », 3 avril 2006 ; El Nuevo Herald, ¬« Ch√°vez Busca actualizar entrenamiento militar ¬ », 26 mars 2006.

[25El Nuevo Herald, ¬« Lagos : no hay que demonizar a presidente venezolano ¬ », 2 mars 2006.